Samedi 7 & dimanche 8 septembre | En vol

Le week-end « Voix Nouvelles » se place sous le signe de l’élévation : le vol de l’Homme Oiseau de l’Ile de Pâques y rivalise avec celui des noctuelles, des oiseaux de Ravel et des Anges de Harvey. Il s’ensuit une série de prouesses musicales, de confrontations énergiques et tendues, magnifiées par les interprètes : les Métaboles, le Quatuor américain Mivos, Maroussia Gentet.

 

Samedi 7 septembre

15h | Concerts de l’Académie Voix Nouvelles Compositeurs I

Les Métaboles ensemble vocal
Quatuor Mivos
Florentin Ginot contrebasse
Léo Warynski direction

L’Académie Voix Nouvelles regroupe jeunes compositeurs, jeunes interprètes et professionnels d’envergure internationale pour un temps fort unique au cœur de la création.
En savoir plus…

17h30 | Concerts de l’Ensemble Voix Nouvelles

Les lauréats participant à l’Académie Voix Nouvelles présentent le fruit de leur travail. Cette année, six chanteurs et un quatuor à cordes, encadrés par Donatienne Michel-Dansac et le Quatuor Mivos.
En savoir plus…

20h45 | The angels

Les Métaboles ensemble vocal
Léo Warynski direction

William Byrd Ave verum, Jonathan Harvey I love the Lord, pour double chœur a cappella ; Plain Songs for Peace and Light, pour chœur a cappella ; Come Holy Ghost, pour chœur a cappella, G. P. da Palestrina Stabat Mater pour double chœur, Jonathan Harvey The annunciation ; The Angels pour double chœur a cappella, Henry Purcell Remember not Lord, our offenses, Jonathan Harvey Remember, O Lord, Jack Sheen nouvelle œuvre, pour chœur spatialisé, création mondiale, commande de la Fondation Royaumont

Autour de Harvey, c’est la splendide tradition des chœurs anglais que ce concert fait vivre, à travers les époques.
En savoir plus…

Dimanche 8 septembre

12h | Concerts de l’Académie Voix Nouvelles Compositeurs II

Les Métaboles ensemble vocal
Quatuor Mivos
Florentin Ginot contrebasse
Léo Warynski direction

L’Académie Voix Nouvelles regroupe jeunes compositeurs, jeunes interprètes et professionnels d’envergure internationale pour un temps fort unique au cœur de la création.
En savoir plus…

15h | Miroirs

Maroussia Gentet piano

Maurice Ravel Noctuelles, Marco Stroppa Tangata Manu, extrait des Miniatures, Maurice Ravel Oiseaux tristes, Alex Nante Invocation

La lauréate du concours d’Orléans propose un programme scintillant, alternant les Miroirs de Ravel et des œuvres récentes.
En savoir plus…

17h30h | Playing with seeds

Quatuor Mivos

George Lewis Playing with seeds, première audition en France, Nuno Costa nouvelle œuvre, création mondiale, Simon Steen-Andersen 2 études pour cordes : #1 pour quatuor, #3 pour violoncelle, Franck Bedrossian Tracés d’ombres Marisol Jimenez Sed de Arcano

L’énergique quatuor américain développe son jeu à haute tension dans un programme aux contrastes forts, qui questionne les limites du genre.
En savoir plus…

Samedi 14 & dimanche 15 septembre | Des élans poétiques à l’épreuve du réel

Avec tambours et trompettes chevillés à l’exaltation des corps, un week-end de danse et de musique pour ce Festival 2019, qui ne bégaie pas face à ses tropismes. De la danse donc, à Royaumont, avec le chic qu’ont les chorégraphes de dialoguer en liberté avec toutes les musiques. De la musique, avec l’esprit d’audace qu’ont certains musiciens à bouleverser la forme du concert.

Samedi 14 septembre

16h  | GA GA GA

Charlie-Anastasia Merlet chorégraphie & interprétation
Anthony Roques, Benjamin Forgues interprétation
Marjorie Potiron dramaturgie et costumes
Klarys Delchet éclairages

Sur des musiques de
Maurice Ravel La Valse (1920), Olivier Messiaen Oiseaux exotiques (1955), Grant Green Idle Moments (1965)

GA GA GA est une collection de trois soli dont le point de départ est une exploration de la virtuosité. Comment se manifeste-t-elle ? Quels en sont les critères ? Doit-on la rendre visible pour créer du spectaculaire ?
En savoir plus…

17h30  | Danse de 4 / Danse de 20

Hervé Robbe conception et chorégraphie
Alice Lada, Vera Gorbatcheva, Alexis Jestin, José Meireles Danse de 4
Etudiants de l’École supérieure du CNDC – Angers Danse de 20

Jérôme Combier, Charles Ives musiques

In Extenso, Danses en Nouvelles une série d’épisodes chorégraphiques. Des nouvelles de danse, comme une suite de missives condensées.
En savoir plus…

20h45 | Work in progress

Marc Nammour textes, poésie scandée, direction artistique
Éloïse Deschemin chorégraphie, danse
Silvia Di Rienzo danse
Serge Teyssot-Gay guitare électrique, composition
Stéphane Edouard percussions, composition
Olivier Bergeret son
Wilfried Schick lumières
Vincent Dupeyron accessoires et costumes

Une rencontre associant la poésie, la danse et la musique pour interroger la question du travail dans notre société.
En savoir plus…

Dimanche 15 septembre

15h | Holy (2018)

Edmond Russo et Shlomi Tuizer chorégraphie
Shlomi Tuizer interprète
Allen Ginsberg texte Howl
Jérôme Tuncer composition et mise en son

The Fall, Pixies, R.E.M, Sufjan Stevens musique

À la fois sombre et lumineux, ce solo inspiré du poème emblématique d’Allen Ginsberg, Howl, est un manifeste de révolte et un acte personnel de résistance.
En savoir plus…

16h30 | Work in progress

Marc Nammour textes, poésie scandée, direction artistique
Éloïse Deschemin chorégraphie, danse
Silvia Di Rienzo danse
Serge Teyssot-Gay guitare électrique, composition
Stéphane Edouard percussions, composition
Olivier Bergeret son
Wilfried Schick lumières
Vincent Dupeyron accessoires et costumes

Une rencontre associant la poésie, la danse et la musique pour interroger la question du travail dans notre société.
En savoir plus…

Samedi 21 septembre | Bach et Telemann

Cette journée retrace une évolution capitale de l’écriture musicale entre styles ancien et moderne, entre baroque et pré-romantisme au travers de deux rencontres fondatrices : la venue de Telemann à Paris chez le facteur de clavecins Vater en 1738, la visite de Jean- Sébastien Bach à la cour de Prusse en 1747 où Bach joue sur un pianoforte Silbermann. La copie du clavecin Vater 1732 commandée par la Fondation Royaumont sera au cœur de cette journée.

Samedi 21 septembre

15h | Telemann l’ingénieux

Les Vieux Galants :
Artem Belogurov clavecin
Octavie Dostaler-Lalonde violoncelle
Aysha Wills
et David Westcombe flûtes traversières (traverso)

Georg Philipp Telemann Quatuor n°6 en mi maj TWV 43 : E1, Concerto pour traverso en sol min TWV 42 : G2, Sonate en trio (2 traversos et basse continue) en mi maj wq 162
Carl Philipp Emanuel Bach Sonate pour violoncelle en ré maj Twv 41 : D6 (Der Getreue Music-Meister), Sonate en trio 2 traversos et basse continue en La Min F 49
Wilhelm Friedemann Bach Duo pour traversos sans basse tiré des « sei duetti per il flauto primo et flauto secondo »
Georg Philipp Telemann Quatuor n°5 en la min TWV 43 : A1

Le jeune ensemble Les Vieux Galants fait honneur à Telemann et ses ingénieuses réussites musicales avec l’instrument royal au XVIIIe que fut la flûte traversière “traverso”.
En savoir plus…

 

17h30 | L’Atelier d’Antoine Vater 1715–1759 : une rencontre franco-allemande 

Aurélien Delage clavecin Vater et traverso
Aline Zylberajch clavecin
Guillaume Rebinguet Sudre violon
Nima Ben David viole de gambe

Pièces au clavecin de Jacquet de la Guerre, Rameau, Duphly, Armand-Louis Couperin, Balbastre, Eckard
Pièces de musique de chambre : Sonates de Haendel, Concert Royal de Couperin, Forqueray, Blavet
Pièces de clavecin en concert de Rameau, Quatuors parisiens de Telemann, Quatuors de Guillemain

L’atelier de Vater, lieux d’échanges entre Telemann, Forqueray, Blavet, Rameau…
En savoir plus…

20h45 | Nuit : J.S. Bach à la Cour de Frédéric II de Prusse

20h45 | Les claviéristes de la Cour

Philippe Grisvard pianoforte Silbermann

Pièces de Kirnberger, CFC Fasch, Nichelmann, Marpurg, CPE Bach
En savoir plus…

22h | L’Offrande Musicale

Jean-Luc Ho clavecin Vater et pianoforte Silbermann
Le Petit Trianon : Olivier Riehl traverso, Amandine Solano violon, Cyril Poulet violoncelle, Sarah van Oudenhove viole de gambe

J.S. Bach L’offrande Musicale : 2 Ricercars, 9 canons et 1 fugue ; 1 sonata sopr’il soggeto Reale a traversa, violino e continuo

Revivre une rencontre exceptionnelle de l’histoire de la musique entre Jean-Sébastien Bach et ses successeurs à la cour de Frédéric II de Prusse.
En savoir plus…

Dimanche 22 septembre | Elévation : dialogue de chants arabes et andalous

Cette journée propose d’écouter des chants et sonorités d’une prodigieuse puissance de projection qui touche à la fois au magique, à l’universel, à l’éphémère. Amir ElSaffar associe le flamenco au mâqam irakien et à l’électronique. Organum, de retour à Royaumont, revisite le miracle d’une rencontre entre le Samaa marocain et le chant mozarabe du XVe siècle.

Dimanche 22 septembre

15h  | Luminescence
Flamenco – Mâqam – Électronique

Amir EISaffar trompette, santur, chant, composition, direction artistique
Gema Caballero chant
Dena EISaffar alto, joza
Lorenzo Bianchi Hoesch électronique
Pablo Martín Jones percussions
Vanesa Aibar danse
Vincent Mahey son

Amir ElSaffar combine la musique arabe et le jazz avec l’avant-garde du flamenco, pour créer un univers à la marge des routes balisées du flamenco.
En savoir plus…

16h30  | Samaa – Mozarabe

Ensemble Organum
Marcel Pérès direction musicale
Jean Christophe Candau, Jérome Casalonga, Luc Terrieux, Ahmed Saher, Fadil Bouchaid, Taoufik Mijel

L’ensemble Organum de Marcel Pérès restitue le miracle d’une rencontre entre le samaa et le chant mozarabe, deux répertoires du XVe siècle qui viennent de la même région géographique : l’Afrique du Nord et la péninsule ibérique.
En savoir plus…

Samedi 28 septembre | Schumann poète

Robert Schumann fait partie de la génération 1810 aux côtés de Mendelssohn, Chopin, Liszt, Wagner… ; une génération fondatrice du romantisme, d’une nouvelle vision capable de produire des images poétiques « sans mots »… Robert Schumann privilégiera la création d’un langage musical fourmillant d’associations poétiques que cette journée va explorer.

15h  | Schumann Oiseau Prophète

Paulo Meirelles piano Streicher 1847
Sophie Lannay comédienne

Spectacle piano et lettres de Robert Schumann lues par une comédienne

Un portrait de Schumann entre texte et musique.
En savoir plus…

16h30  | L’univers fantastique de la jeunesse de Schumann

Luca Montebugnoli piano Conrad Graf 1830
Ensemble Hexaméron : Roldan Bernabé violon, Nicolas Bouils flûte, NN alto, Amaryllis Jarczyk violoncelle, Augustin Orcha contrebasse

Weber Ouverture d’Oberon, Trio pour flûte, violoncelle et piano ; Hummel Quintette pour piano, violon, alto, violoncelle et contrebasse ; Schubert Notturno pour piano, violon et violoncelle ; Mendelssohn Concerto pour piano n°2

L’ensemble Hexaméron nous invite à entrer dans l’univers musical qui a marqué la jeunesse de Schumann, tel qu’il pouvait le découvrir à travers des transcriptions jouées avec ses amis à Zwickau…
En savoir plus…

18h | Schumann, la vocalité au piano

Laura Fernandez Granero piano
Marie Soldat Ensemble : Jeanne-Marie Lelièvre soprano, Leila Schayegh violon, Johannes Gebauer violon, Kai Köpp alto, Aldo Mata violoncelle

Robert Schumann : Mélodrames sur des ballades de Hebbel et Schelley ; Extraits de l’opéra Genoveva ; Lieder chantés puis joués dans leur transcription au piano ; Concerto pour piano en La mineur

Laura Fernandez Granero nous fait écouter quatre expériences poétiques d’intégration de la voix dans le discours musical.
En savoir plus…

20h45 | Nuit Schumann, musique de chambre

Edoardo Torbianelli piano
Pierre-André Taillard clarinette
Fernando Caida Greco violoncelle
I Giardini : Pauline Buet violoncelle, David Violi piano, Léa Hennino alto, Pierre Fouchenneret violon, Anneke Scott cor

Robert Schumann : Andante et variations pour 2 pianos, 2 violoncelles, 1 cor, op. 46 ; Quatuor avec piano op. 47 ; Märchenbilder op. 113, Märchenerzählungen op. 132, Fantäsiestück op. 73, Stücke im Volkston op. 102…. pour alto, clarinette, violoncelle et piano

Autour de deux pianos viennois Streicher 1839 et 1847, de cordes en boyaux, d’une clarinette et d’un cor romantiques, les musiciens nous plongent dans les mondes sonores et oniriques schumanniens.
En savoir plus…

Dimanche 29 septembre | « Que ce séjour est agréable »

Une nouvelle génération d’interprètes de la scène musicale baroque invite à goûter aux charmes galants de la cantate française, et à céder à l’ironie cruelle mais hilarante de l’opéra le plus populaire de Jean-Philippe Rameau.

Dimanche 29 septembre

12h  | Venez chère ombre

Eva Zaïcik mezzo-soprano
Le Consort : Justin Taylor clavecin Théotime Langlois de Swarte violon Sophie de Bardonnèche violon Louise Pierrard viole de gambe

Lefèbvre Venez chère ombre (extrait de Les Regrets), Montéclair La bergère, Dandrieu Sonate en trio n°1 op. 1 en ré mineur, Montéclair Plainte en dialogue, Courbois Ne vous réveillez pas encore (extrait de Ariane), Lefèbvre L’astre que le silence suit (extrait de Le Lever de l’aurore) ; Andromède, Dandrieu Sonate en trio n°3 op. 1 en sol mineur, Clérambault Simphonia II La Félicité (extrait) ; Léandre et Hero

Entrez dans l’univers poétique de la cantate française, avec la chanteuse Eva Zaïcik – lauréate du prestigieux Concours Reine Elisabeth et révélation lyrique des Victoires de la musique 2018 – accompagnée par le Consort, un des ensembles les plus prometteurs de la jeune génération baroque.
En savoir plus…

16h30 | Jean-Philippe Rameau : Platée ou L’Origine de la Comédie

Anders J. Dahlin haute-contre – Platée
Chantal Santon-Jeffery dessus – Amour, La Folie
Thomas Dolié basse-taille – Jupiter
Hasnaa Bennani dessus – Thalie, Clarine, Junon
Arnaud Richard basse-taille – Un Satyre, Cithéron
NN haute-contre – Thespis, Mercure
Victor Sicard taille – Momus
Les Ambassadeurs orchestre et choeur
Alexis Kossenko direction

Succombez aux charmes risibles de la grenouille Platée et redécouvrez avec les Ambassadeurs, dirigé par Alexis Kossenko, le « chef-d’œuvre » de Monsieur Rameau.
En savoir plus…

Samedi 5 octobre | Poésie et musique au salon

Voix, piano et quatuor à cordes sont à l’honneur de cette journée qui nous transporte dans l’intimité d’un salon, avec un concert de musique de chambre autour du quintette de César Franck et une nuit de la mélodie concoctée par les lauréats de l’Académie Orsay-Royaumont.

Samedi 5 octobre

17h30  | Chanson perpetuelle

Éléonore Pancrazi mezzo-soprano
Alphonse Cemin piano
Quatuor Van Kuijk : Nicolas Van KuijkSylvain Favre-Bulle violons, Emmanuel François alto, François Robin violoncelle

César Franck Quintette avec piano Maurice Ravel Quatuor Ernest Chausson Chanson perpétuelle Guillaume Lekeu Nocturne

Quand poésie et musique s’unissent pour exprimer la profondeur des sentiments humains.
En savoir plus…

20h45  | Nuit de la mélodie et du lied
Récital des lauréats de l’Académie Orsay- Royaumont

Marie-Laure Garnier soprano, Célia Oneto-Bensaïd piano, Marielou Jacquard mezzo-soprano, Kunal Lahiry piano, Jean-Christophe Lanièce baryton, Romain Louveau piano, Alex Rosen basse, Michal Biel piano

Mélodies françaises : Ravel Les histoires naturelles ; Caplet Trois fables de la Fontaine ; Poulenc Les Banalités ; Massenet Poème du souvenir…
Lieder : Schubert Erlkönig, Auf dem See ; Loewe Der Noeck…

Retrouvez les quatre duos lauréats de l’Académie Orsay-Royaumont lors d’une nuit exceptionnelle de mélodies françaises et de lieder.
En savoir plus…

Dimanche 6 octobre | Immortal organ

Dialoguer avec l’Orgue Cavaillé-Coll 1864 ; son substrat historique attaché à la figure de César Franck tout comme les possibilités de l’orgue aux mille et un tuyaux, répartis dans les bouches de 180 choristes du Val d’Oise, telles sont les ambitions d’une journée reliant interprétation du répertoire, création de Raphaël Cendo et improvisations de Hampus Lindwall et Thomas Lacôte, au service d’une même quête de l’invention musicale par-delà les évolutions historiques de Bach aux œuvres d’aujourd’hui.

Dimanche 6 octobre

15h  | Immortal Bach

Hampus Lindwall, Thomas Lacôte orgue
Sophie Boucheron, Philippe Le Fèvre, Olivier Jacquemin et Nelly Oursel chefs de chœur

J.S. Bach Prélude en do min BWV 546, Knüt Nystedt Immortal Bach sur Kom Süsser Todt BWV 478, Raphaël Cendo Individua, pour orgue et choeur d’orgue (180 choristes) ** Improvisation à 2 organistes Thomas Lacôte et Hampus Lindwall, Thomas Lacôte Motet N°2 Sancta et Immaculata ; Motet n°4 Alma Redemtoris Mater, César Franck Ave Maria, Dextera Domini

Un voyage en forme de palimpseste nous guide de Raphaël Cendo puis Thomas Lacôte – à la recherche métamorphoses sonores, expériences de timbres au service d’un texte de liturgie mariale -, à César Franck et Bach.
En savoir plus…

17h  | César Franck et invention musicale

Thomas Lacôte orgue

César Franck Les trois chorals
Thomas Lacôte improvisations

Thomas Lacôte, héritier d’une lignée d’organiste, compositeur et improvisateur, relie l’œuvre de Franck à l’improvisation.
En savoir plus…